Emballons les bonbons !

21
Juin 17

Les emballages des bonbons, chocolats ou autres confiseries sont de plus en plus attrayants ; ils doivent susciter chez le consommateur une envie d’acheter, quoi de mieux que d’attirer l’œil par des emballages à la fois clinquants et aussi transparents qui laissent ainsi apercevoir la gourmandise.

REXOR BLOG

Comment allier à la fois le clinquant métallique coloré et le fenêtrage transparent ?

Le procédé de la demétallisation (déjà présenté) va être utilisé pour permettre d’obtenir à la fois un décor métallisé et des zones de fenêtrages transparentes : le film (souvent du BOPP métallisé) va être imprimé avec des encres spéciales, ce film métallisé et imprimé sera démétallisé avant d’être généralement complexé avec un autre film transparent permettant la scellabilité.

Procédés complets de réalisation d’un sachet de confiserie :
1. Impression en héliogravure ou en flexographie
2. Demétallisation
3. Complexage
4. Découpage

IMPRESSION HELIOGRAVURE

L’héliogravure est un procédé d’impression rotatif, dont le principe de base consiste à transférer l’encre sur le support du film métallisé, par le biais de cylindres métalliques gravés.
L’héliogravure est préconisée pour les moyennes et grandes séries.

IMPRESSION FLEXOGRAPHIQUE

La flexographie est un procédé d’impression rotatif, dont le principe de base consiste à transférer l’encre, sur le film métallisé, par le biais de manchons ou de clichés photopolymères sur le support.
La flexographie est souple d’utilisation, préconisée dans le cas de petites et moyennes séries.
La définition de l’impression est moins fine que l’impression réalisée en héliogravure mais a un coût bien inférieur à cette dernière.

DEMETALLISATION

Cette opération consiste à ôter chimiquement, de façon ciblée, des zones de métal non protégées et rendre ainsi le film transparent aux endroits non imprimés.
Les zones imprimées avec les encres de couleurs différentes vont ainsi ressortir brillantes et contrasteront avec les zones transparentes.
Si besoin, le film « démétallisé » sera complexé avec un autre support afin d’en modifier certaines caractéristiques tels que les valeurs de barrières ou de scellabilité.

COMPLEXAGE

Le complexage permet d’assembler deux voire plusieurs films de qualités diverses et ainsi d’en modifier les caractéristiques selon les besoins.
L’opération de complexage réalisé avec colle en phase solvant ou colle sans solvant permet de rendre les films plus épais et ainsi augmenter leurs résistances mécaniques, tout en apportant également des fonctions importantes telles que la barrière aux arômes, à la vapeur d’eau et à l’oxygène. Dans le cas de sachets soudés, la fonction de scellabilité sera également combinée lors du complexage.

DECOUPAGE

Une fois le complexe terminé, ce dernier est découpé à la laize des besoins de l’utilisateur pur réaliser des emballages de types poches ou sachets conditionnés sur les linges d’emballages automatisées.
La découpe est réalisée en déroulée à la lame et le film livré en bobine de différentes laizes et longueurs.

En conclusion, la combinaison du procédé complet décrit permet d’obtenir des emballages que nous pouvons retrouver pour les chocolats, papillotes, bonbons et autres sucreries qui feront le bonheur des grands et des petits !

Pascal Rousset, Responsable R&D

écrit Posted in Process

Add a Comment

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plusAccepter