REXOR

      
12 septembre 2017

Les différentes techniques de métallisation : évaporation sous vide

La métallisation par évaporation sous vide est une technique qui permet d’obtenir de fines couches de dépôt métalliques sur différents supports souples, les supports les plus souvent rencontrés sont :

  • des films de type polyester (PET), polypropylène (BOPP), nylon (BOPA), et polyéthylène (PE), des polyimides (Kapton)…
  • des tissus.

Nous nous attacherons plutôt à la dépose d’aluminium car largement utilisée pour les produits de grandes consommation (emballages alimentaires, isolation…):

L’aluminium utilisé peut avoir plusieurs niveaux de pureté, mais généralement on utilise de l’A5 (pureté à 99.5%) voire de l’A9 (pureté à 99.9%) dans certains cas.

Machine à métalliser par évaporation sous vide

La machine à métalliser est une enceinte sous vide (environ 10-4 mbar) équipée :

  • 1 station de déroulage du support à métalliser
  • 1 ou 2 banque(s) d’évaporation constituée(s) de creusets
  • 1 ou 2 tambour(s) de refroidissement (environ -20°C)
  • 1 station d’enroulage du support métallisé

 

Le principe consiste à:

– dérouler le support que l’on souhaite métalliser,

– faire passer le support au-dessus des creusets d’évaporation (contre le tambour de refroidissement)

– enrouler le support métallisé

 

La machine est également équipée d’un système qui mesure en continu, la quantité d’aluminium déposée sur le support. On mesure cette quantité d’aluminium soit par la densité optique (DO) soit par un calcul de résistivité.

métallisation aluminium sous vide

Description du procédé

Les creusets d’évaporation (généralement en nitrure de bore) sont chauffés à 1500°C pour permettre au fil d’aluminium (1.5mm) de fondre dans le creuset. On a donc un passage de ‘l’aluminium de l’état solide à l’état liquide (fusion), puis un passage de l’état liquide à l’état gazeux (évaporation). Les molécules d’aluminium vont venir se condenser sur le support car il est refroidi grâce au tambour de refroidissement à -20°C. (On peut faire l’analogie avec la vapeur qui se condense sur le simple vitrage de la fenêtre, lorsque l’on cuisine).

La quantité recherchée d’aluminium, va être obtenue par l’adéquation de la « vitesse d’avance du fil d’aluminium » et la « vitesse de défilement du support ». Ainsi quand on recherche un faible dépôt d’aluminium, la « vitesse d’avance du fil d’aluminium » sera faible et la « vitesse de défilement du support » sera élevée et quand on recherche un fort dépôt, la « vitesse d’avance du fil d’aluminium » sera élevée et la « vitesse de défilement du support » sera faible.

Avantages et applications

Une machine avec 2 banques d’évaporation permet une plus grande amplitude dans la quantité d’aluminium déposée. Ainsi on peut produire des films avec de faible charge (10nm) pour des applications comme les miroirs sans tain ou des films avec forte charge (80nm) pour des applications dans l’isolation cryogènique.

Après métallisation, l’aspect du film est « miroir », la métallisation sous vide à l’aluminium peut avoir plusieurs finalités :

–       Rendre les films barrières (oxygène, vapeur d’eau) pour des applications dans l’agroalimentaire (cf article du blog du 14/06/17)

–       Rendre les films peu émissifs pour l’isolation

–       Embellir l’emballage dans le cas du Luxe ou du Textile (cf article du blog du 05/05/17)

 

Michel Malcheaux

Responsable Métallisation

Métalisation
About Communication Rexor

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plusAccepter