REXOR

      
6 octobre 2016

Les techniques pour améliorer l’imprimabilité des films de pelliculage

Les techniques pour améliorer l’imprimabilité des films de pelliculage

Dans le marché du packaging de Luxe, notamment des parfums et des spiritueux, la valeur ajoutée est tant sur le produit que sur l’emballage qui l’entoure. Pour séduire ou impressionner les consommateurs, les grandes marques cherchent à attirer le regard des clients via des boîtes brillantes et luxueuses.

Pour obtenir cet effet, la solution la plus souvent retenue est de pelliculer sur un carton un film polyester métallisé et imprimable. Ce complexe film-carton est ensuite imprimé puis assemblé pour créer les étuis dans lesquels seront glissés les produits.

Il est donc important que l’impression soit parfaite sans aucun défaut de qualité, car l’emballage représente le premier contact avec l’œil du consommateur. Parmi les risques inhérents à une impression, nous pouvons citer le refus d’impression et l’écaillage des encres. Ce sont les défauts les plus visibles pour l’acheteur de produit de luxe, et qu’il faut impérativement éviter pour garder le statut de produit de luxe.

 

Il est donc primordial d’avoir un film en surface ayant une bonne imprimabilité et assurant une bonne accroche des encres quelles que soient les contraintes appliquées à l’emballage au cours du process (boîtage, rainurage, gaufrage, transport…)

Comme indiqué dans le précédent post, il existe deux grands types de films imprimables métallisés: les films traités chimiques métallisés et les films enduits métallisés.

Les films traités chimiques peuvent rencontrer des problèmes d’accroche des encres, lorsque les épaisseurs déposées sont importantes et que les coffrets sont soumis à de fortes contraintes (température, humidité, vibrations dues au transport…).

L’enduction d’un vernis de surface sur un film base PET est quant à elle une alternative intéressante amenant un vrai plus en terme de tenue des encres à l’écaillage même dans les conditions sévères citées ci-dessus.

Le vernis de surface peut être de nature différente :

  • Polyuréthane (bonne résistance chimique)
  • Acrylique (bonne résistance à l’abrasion)
  • Nitrocellulosique (belle brillance)…

L’indice d’hydroxyle, indice d’acide, taux de réticulation… sont autant de données chimiques qu’il est important de prendre en compte au moment de la formulation.

En résumé, l’amélioration de l’imprimabilité des films de pelliculage est un réel défi sur lequel Rexor travaille avec passion pour aider l’industrie du luxe à promouvoir leur produit de qualité.

 

Estelle PERRIN

R&D Project Manager

les-techniques-pour-ameliorer-limprimabilite-des-films-de-pelliculage-2

Luxe
About Communication Rexor

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plusAccepter